Certaines pilules contraceptives peuvent augmenter les niveaux de vitamine D dans l'organisme. Attention : elles peuvent aussi être liées à un risque plus élevé de cancer du sein.

Certaines pilules contraceptives peuvent augmenter les niveaux de vitamine D dans l’organisme. Attention : elles peuvent aussi être liées à un risque plus élevé de cancer du sein.

Des chercheurs tirent la sonnette d’alarme : les femmes sous pilule contraceptive estro-progestative risquent de voir leur taux de vitamine D chuter lors de l’arrêt de celle-ci. Des scientifiques américains ont mis en évidence un lien entre les œstrogènes dans les pilules et autres contraceptifs hormonaux, et l’augmentation des niveaux de vitamine D dans l’organisme. Ils pensent que la contraception hormonale pourrait accroître les niveaux de vitamine D d’environ 20 pour cent – tandis que l’arrêt de la contraception pourrait provoquer une chute brutale des niveaux de vitamine D (1)

Par ailleurs, d’après une étude publiée dans la revue scientifique Cancer Research, des chercheurs américains déclarent que l’utilisation de la contraception orale, toutes pilules confondues, est associée à un risque accru de 50% de cancer du sein.(2) [Il est cependant intéressant de noter que cette étude ne tient compte ni des antécédents familiaux de ces femmes ni de la présence ou non de gènes anormaux BRCA1 ou BRCA2. En outre, les résultats peuvent varier en fonction des compositions exactes des différentes pilules contraceptives utilisées.]

En conclusion: vous devriez envisager d’arrêter la pilule contraceptive, et prendre un complément en vitamine D (naturelle) et en Rauwolfia vomitoria (sans réserpine) après en avoir discuté avec votre médecin.


REFERENCES

(1)-http://www.dailymail.co.uk/health/article-3723789/Vitamin-D-plummets-women-stop-taking-Pill-Lower-oestrogen-levels-cause-fall-20.html

(2)-“Recent Oral Contraceptive Use by Formulation and Breast Cancer Risk among Women 20 to 49 Years of Age.” Cancer Research, Aug. 1, 2014