Hier, nous avons reçu copie de la dernière publication de KUMC, démontrant l’effet bénéfique de l’extrait de Rauwolfia vomitoria sur la santé de l’ovaire.

cancer des ovaires

Chaque année, près d’un quart de million de femmes dans le monde sont diagnostiquées avec un cancer de l’ovaire, et 140.000 en décèdent.

Aux États-Unis, le cancer de l’ovaire est le huitième cancer le plus fréquent chez les femmes et la cinquième cause de décès par cancer, après les cancers du poumon, des bronches, du sein, le cancer colorectal et celui du pancréas. Le cancer des ovaires provoque plus de décès que tout autre cancer du système de reproduction féminin. Il a le taux de survie le plus faible de tous les cancers gynécologiques, dû à un manque de connaissance des symptômes et un diagnostic à un stade avancé.

Le 8 mai 2013 fut la première journée mondiale du cancer de l’ovaire. A cette occasion les organisations se sont mobilisées à travers le monde pour sensibiliser leurs communautés sur le cancer de l’ovaire et ses symptômes.

J’espère que de nombreuses associations militant pour la santé des femmes s’intéresseront à ce beau travail scientifique réalisé par KUMC et relaieront l’information afin de lui donner l’attention médiatique qu’il mérite.