Un pas dans la bonne direction pour stopper le changement climatiqueUn pas dans la bonne direction : Plus de 171 pays se sont réunis vendredi dernier au siège des Nations unies à New York pour signer l’accord sur le changement climatique destiné à ralentir le réchauffement de la planète. L’accord de Paris engage ses signataires à limiter la hausse de température bien en deçà de 2°C et à «poursuivre leurs efforts» pour limiter cette hausse à 1,5°C. (1) Comme l’a fait remarquer l’acteur américain et fervent défenseur de l’environnement, Leonardo DiCaprio, « Nous pouvons nous féliciter aujourd’hui, mais cela ne signifie absolument rien si vous tous réunis ici, n’agissez pas pour tenir vos promesses sur cet accord historique une fois rentrés dans vos pays (…) Le temps est venu d’une action audacieuse et sans précédent ».

Pourquoi est-il important d’agir dès maintenant ?

Le changement climatique pourrait provoquer des modifications substantielles dans les habitudes alimentaires de la population mondiale, pouvant accroître de plus d’un demi-million le nombre de décès estimés en 2050, ayant pour cause des maladies telles que cancer, accidents vasculaires cérébraux, et maladies cardiaques. Les conditions météorologiques extrêmes (inondations, vagues de chaleur…) auxquelles nous sommes de plus en plus confrontés, font des ravages sur les récoltes et par conséquent sur les  rendements agricoles. Selon l’étude publiée dans la revue médicale Lancet, ces catastrophes naturelles pourraient réduire d’un tiers les ressources alimentaires d’ici à 2050. Cela signifie une diminution de 99 calories disponibles par personne et par jour, d’après l’évaluation de l’impact du changement climatique sur l’alimentation et le poids corporel. Ce changement climatique pourrait également conduire à une réduction de la consommation de fruits et légumes de 4 %, et de viande rouge de 0,7 %. Les experts estiment qu’une diminution de la consommation de fruits et légumes pourrait causer deux fois plus de décès que la sous-alimentation d’ici à 2050.(2)

Si ces prévisions semblent extrêmes, il n’en demeure pas moins que le changement climatique pourrait affecter de manière significative notre santé. En effet, un article du Dailymail rapporte que des chercheurs ont essayé de supprimer les fruits et légumes de l’alimentation des patients asthmatiques pour en évaluer les conséquences. Dans les deux semaines qui suivirent, ils ont constaté une aggravation de leurs symptômes. En revanche, les patients ayant consommé sept portions par jour de fruits et légumes ont vu leurs symptômes diminuer de moitié. Selon ce même article, les compléments alimentaires en antioxydants et vitamines synthétiques ne semblent pas fonctionner.(3) C’est pourquoi, une bonne hygiène alimentaire, ou à défaut des suppléments naturels, sont conseillés pour permettre une amélioration.

Si votre consommation en fruits et légumes est insuffisante et que vous n’essayez pas de l’améliorer, ou de compenser avec des compléments alimentaires naturels, votre alimentation est probablement déséquilibrée. De plus, rappelez-vous qu’une consommation excessive en aliments gras peut entraîner une mutation cellulaire et augmenter le risque de cancer de l’intestin. L’obésité, ainsi que les régimes «occidentaux» riches en graisse sont à l’origine de nombreux types de cancer. Une étude récente a montré que les régimes alimentaires riches en matières grasses favorisent la prolifération des cellules souches intestinales, augmentant le risque d’apparition de tumeurs cancéreuses. Ils génèrent également une multitude d’autres cellules qui se comportent comme des cellules souches, et peuvent se multiplier indéfiniment. Les résultats de l’étude, menée par le Massachusetts Institute of Technology, ont montré que les cellules se comportant comme des cellules souches, tout comme les cellules souches elles-mêmes, sont susceptibles de produire des tumeurs cancéreuses.(4)

La Fondation Beljanski vient de lancer un nouveau programme de recherche passionnant sur l’efficacité du Pao pereira sur les cellules souches du cancer.

Proposer des traitements pour vaincre le cancer est primordial, mais il ne faut pas négliger pour autant l’importance de la prévention : Commencez donc par consommer des fruits et légumes verts en quantité suffisante, sous forme de nourriture, de boissons ou de compléments alimentaires naturels.


REFERENCES
(1) http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20160423.OBS9104/climat-un-nombre-record-de-pays-signent-a-l-onu-l-accord-de-paris.html?xtor=RSS-15

(2) ttp://www.lemonde.fr/planete/article/2016/03/03/le-changement-climatique-aura-un-impact-mortel_4875440_3244.html

(3) http://www.dailymail.co.uk/news/article-3473970/How-vegetables-help-breathe-easy-healthy-diet-slows-damaging-effects-smoking-helps-prevent-lung-cancer-spreading.html#ixzz41peyuyNG

(4) http://www.sciencesetavenir.fr/sante/cancer/20160331.OBS7512/pourquoi-un-regime-riche-en-matieres-grasses-augmente-le-risque-de-cancer.html