GardasilDe nouvelles preuves ont été rapportées par l’«Alliance for Natural Health», montrant que les membres du Comité Consultatif Mondial sur la Sécurité des Vaccins auraient intentionnellement dissimulés des données scientifiques concernant la sécurité du vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) :

« Il y a peu de temps, Dr Sin Hang Lee, pathologiste formé au Cornell Medical Center, a envoyé une lettre ouverte(1) au directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé, le Dr Margaret Chan, alléguant que les membres du Comité Consultatif Mondial sur la Sécurité des Vaccins (GACVS) sont coupable de faute grave et d’acte criminel dans leurs efforts pour tromper le public mondial sur la sécurité du vaccin contre le HPV.

La controverse vient de l’étude(2) menée par le Dr Lee montrant que Gardasil (vaccin de Merck contre le HPV) contiendrait des fragments d’ADN du gène HPV L1. Dans une étude de cas séparée(3), le Dr Lee a trouvé la présence de fragments d’ADN HPV-16 L1 dans des échantillons de sang prélevés post-mortem chez une adolescente décédée six mois après avoir reçu trois injections de Gardasil. Dr Lee émet l’hypothèse que les fragments d’ADN du gène HPV L1 se lient à des adjuvants d’aluminium contenus dans le vaccin, sont transportés dans le sang grâce aux macrophages et sont acheminés jusqu’au cerveau, provoquant des effets secondaires irrémédiables chez de nombreuses jeunes filles ayant été vaccinées avec Gardasil. Sur la base de ces éléments de preuve, le Dr Lee réclame des études complémentaires plus approfondies sur le vaccin contre le HPV. Il affirme aussi que les membres du GACVS savaient que ce vaccin, bien plus que d’autres, provoquait une réponse inflammatoire accrue et la libération de cytokines et facteurs de nécrose tumorale (TNF) – ils ont pourtant affirmé au public que le vaccin était sûr. La libération de TNF peut provoquer(4) la mort cellulaire ainsi qu’un large éventail de réactions inflammatoires, y compris la mort dans certains cas. »

L’aluminium dans les vaccins est un problème sérieux que j’ai déjà abordé dans mes blogs précédents. Malheureusement, les gouvernements et organisations mondiales de santé sont désormais pleinement intégrés dans l’industrie du vaccin.


REFERENCES

(1)http://sanevax.org/wp-content/uploads/2016/01/Allegations-of-Scientific-Misconduct-by-GACVS.pdf
(2)https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/12/2012.08-SH-Lee-Gardasil-FR.pdf
(3)http://www.scirp.org/journal/PaperInformation.aspx?PaperID=25840
(4)https://www.vaccinssansaluminium.org/wp-content/uploads/2015/12/2015.10.27-Temoignage-Dr-S.H.-Lee-Parlement-ecossais-FR.pdf