Cop 21Alors que l’attention de nombreux chefs d’États et activistes est tournée sur la COP 21 et les accords qui pourrait en découler à Paris, Monsanto a récemment scellé un accord avec John Deere & Co. qui pourrait changer dramatiquement le marché mondiale de l’agriculture. John Deere, le plus gros fabriquant d’engins agricoles, a accepté d’acheter les logiciels de plantation Field View de Monsanto (Monsanto’s Precision Plant LLC). Ce logiciel, installé sur les engins agricoles, permettra à Monsanto de récupérer en temps réel des informations précieuses comme le type de graines ayant été ensemencées, par quel fermier et sur quelle parcelle.

monsanto_logoMonsanto a déjà des partenariats similaires avec deux autres fabriquants d’outillage agricole, CNH Industrial NV et AGCO Corporation. Ce dernier contrat avec John Deere va donc définitivement sceller la position de monopole de Monsanto.

L’accès aux informations émises par les équipements agricoles va offrir à Monsanto une vue sans précédent sur les champs avant tous ses concurrents, ce qui permettra à Monsanto d’anticiper et donc pouvoir manipuler les cours des denrées agricoles, au cœur même des économies des pays émergents.

Il est légitime de nous interroger : qui décide vraiment, et quelle est la marge de manœuvre de nos gouvernements ?