Au nom de la Fondation Beljanski, j’ai le grand plaisir de vous annoncer la sortie d’une nouvelle publication sur les recherches réalisées par l’équipe scientifique du Centre Medical de l’Université du Kansas, confirmant les travaux du Professeur Mirko     Beljanski !

L’article intitulé « Inhibition of pancreatic cancer and potentiation of gemcitabine effects by an extract of Pao pereira » (Inhibition du cancer du pancréas et renforcement des effets de la gemcitabine par l’extrait de Pao pereira), non seulement vient corroborer l’ensemble des travaux du Professeur Beljanski, mais représente également une avancée certaine dans la mission que s’est fixée la Fondation Beljanski. Cet article, confirmant l’effet thérapeutique de l’extrait de Pao pereira, sera publié en Juillet dans le journal scientifique « Oncology Reports ».

Le cancer du Pancréas, 4ème cause de décès liés au cancer, présente l’un des taux de mortalité les plus élevés. En effet, seulement 3 à 5% des patients atteints de cancer du pancréas ont une chance de survie de 5 ans. Ces statistiques pessimistes s’expliquent par le fait qu’il n’existe pas de test de dépistage ce qui rend difficile une détection précoce, de plus ce cancer est particulièrement agressif et les moyens de le traiter sont malheureusement limités. L’absence de traitement efficace est un problème majeur pour ce type de cancer.

De nouvelles études menées à la fois in vitro et in vivo sur des souris, confirment que l’ajout d’extrait de Pao pereira supprime la résistance des cellules cancéreuses au traitement par Gemcitabine (chimiothérapie utilisée dans le traitement du cancer du pancréas) tout en rendant possible l’utilisation de celle-ci à des doses inférieures et donc moins toxiques. L’effet anti-cancer du Pao pereira, utilisé seul ou en combinaison avec d’autres chimiothérapies, a été observé in vivo et in vitro. Au cours de cette étude, il a été montré que le Pao pereira peut supprimer la croissance tumorale de façon significative pouvant aller jusqu’à 72%.

Ces résultats viennent confirmer ceux d’une autre étude menée il y a quelques années par l’Université de Columbia démontrant que les deux extraits de plantes, Pao pereira et Rauwolfia vomitoria, contiennent des bêta-carbolines ayant des propriétés anti-cancéreuses efficaces qui inhibent la croissance des cellules cancéreuses, même lorsque celles-ci sont résistantes aux chimiothérapies. Cette étude, spécifique à l’activité anti-cancer de la prostate, avait aussi mis en évidence que l’activité du Pao pereira n’affectait pas les cellules saines, démontrant ainsi la non-toxicité des extraits préparés selon la méthode Beljanski.

Après ces premiers résultats prometteurs, les recherches sur le Pao pereira se poursuivent afin d’évaluer son efficacité sur d’autres types de cellules cancéreuses !