L’été est là ! A nous la crème solaire et les barbecues ! Mais attention …

nyc-beach-coney-islandUne étude récemment publiée dans l’American Journal of Public Health, par des scientifiques de University of California’s San Diego School of Medicine, a révélé que les personnes de 55 ans et plus avec un faible taux de vitamine D dans le sang, ont deux fois plus de risques de décéder prématurément que ceux ayant des taux plus élevés. Une carence en vitamine D peut être à l’origine de troubles lorsque l’apport n’est pas suffisant pour assurer une absorption correcte du calcium et du phosphate.
En 2010, un article, paru dans le British Medical Journal, a révélé qu’une carence en vitamine D augmente le risque de maladie cardiaque, de cancer de l’intestin ou du sein, de sclérose en plaques et de diabète.
Le Daily Mail (1) rapporte que selon le professeur Cédric Garland « il y a trois ans, l’Institut de Médecine a conclu qu’un taux faible de vitamine D était dangereux. Cette étude le confirme, mais va plus loin… Un faible taux de vitamine D peut être associé non seulement aux maladies osseuses mais également à une augmentation du risque de décès prématuré, toutes causes confondues ». Les données montrent que la moitié des adultes au Royaume-Uni sont déficients en vitamine D.
La vitamine D est créée par le corps lorsque la lumière du soleil entre en contact avec notre peau, mais à moins d’aller à la plage tous les jours sans utiliser de crème solaire, la prise de vitamine D3 naturelle est sûrement la meilleure façon d’éviter les carences.

Cependant, le manque de vitamine D ne serait pas seul à blâmer :

07215_barbecuegrill05232012L’année dernière, une étude (2) faite sur des personnes originaires de 10 pays européens différents a conclu que les régimes riches en viande industrielle augmentent le risque de maladies cardiaques, de cancers et de décès prématurés. Ceux qui consomment le plus de viande industrielle – 75 grammes ou plus par jour – seraient deux fois plus susceptibles de mourir d’insuffisance cardiaque que ceux qui n ‘en consomment que 25 grammes ou moins.
Pour chaque 50 grammes additionnels de viande consommée, soit l’équivalent d’une ou deux tranches de jambon, le risque de développer une insuffisance cardiaque augmenteraient de 8% et le risque de décès de 38%.
« Pour réduire le risque d’une insuffisance cardiaque et autres maladies cardio-vasculaires, nous conseillons de supprimer la viande rouge industrielle et de limiter la quantité de viande rouge non-industrielle à une ou deux portions par semaine. À la place, préférez une alimentation riche en fruits, légumes, produits céréaliers complets et noix et augmentez vos portions de poisson » a déclaré le Dr. Joanna Kaluza, qui a dirigé l’étude (3).

Ma recommandation pour cet été :
profitez du soleil, mais limitez les barbecues !

wonderful-beach-hd-wallpaper-nature-amp-landscape-wallpapers

 

(1) Source : http://www.dailymail.co.uk/health/article-2656806/Lack-sun-raises-early-death-risk-middle-aged-Over-55s-Vitamin-D-deficiency-twice-likely-die-early.html
(2) Source : American Heart Association journal Circulation: Heart Failure.
(3) Source : http://www.express.co.uk/news/health/482092/How-processed-foods-can-raise-the-risk-of-heart-attacks