image1-copieDe toute évidence, chez Natural Source International, nous n’avons pas les moyens d’effectuer des sondages pour connaître la position des consommateurs sur les produits verts. Pendant des années, nous avons développé des produits naturels, verts, propres, dans le cadre de l’Approche Santé Beljanski® parce que cela semblait être la bonne chose à faire, aussi bien du point de vue éthique que du point de vue scientifique : maintenant que nous avons compris comment les toxines environnementales affectent notre ADN, grâce aux brillantes explications scientifiques fournis par Mirko Beljanski, nous voulons Eviter les toxines, Eliminer celles qui, sans aucun doute, se sont déjà immiscées dans nos corps (des centaines de produits chimiques peuvent être trouvés dans les cordons ombilicaux des nouveau-nés1), et Rétablir l’homéostasie, qui consiste en la tendance naturelle de l’organisme à rechercher et maintenir un équilibre même en présence de changements extérieurs.

Il semble qu’intuitivement notre approche était la bonne, comme le confirment aujourd’hui les enquêtes menées auprès des consommateurs pour déterminer ce qu’ils recherchent dans un produit.

Voici ce que les femmes attendent des soins pour la peau, selon Kari Gran, co-fondateur de la marque qui porte le même nom, comme récemment rapporté dans la revue en ligne CosmeticsDesign USA : « Nous avons commencé l’enquête Green Beauty Barometer (baromètre de beauté) en 2015 pour voir comment les femmes réagissaient aux produits de beauté naturels et ce qu’elles achetaient. Nous avons collaboré avec Harris Poll, une société de sondage objective, afin de mener une enquête auprès de plus de 1 000 femmes américaines âgées de 18 ans et plus, afin de mesurer leur attitude et leur comportement concernant un certain nombre de catégories de produits de beauté : soin des cheveux, maquillage, crème solaire, parfum et soins des ongles.

Notre deuxième enquête annuelle a révélé que 55% des femmes interrogées vérifiaient les ingrédients mentionnés sur les étiquettes afin d’éviter certains ingrédients spécifiques, et 35% ont affirmé avoir l’intention d’acheter davantage de produits de beauté naturels au cours des deux prochaines années. L’enquête a également montré que les grandes surfaces (supermarchés, hypermarchés…) proposant tout à la fois (médicaments et épicerie) sont les pires en matière de produits naturels, avec 14% des femmes interrogées déclarant être insatisfaites du choix qui leur est proposé. Ces grandes surfaces sont suivies de près par les grands magasins avec 13% d’insatisfaites, et 12% pour les magasins spécialisés. »

Je crois fermement que cette quête de produits naturels de qualité englobe bien plus que les soins pour la peau, et que la qualité et l’éthique prévaudront à long terme.


SOURCE

1 – Source: 2005 – Environmental Working Group analysis of tests of 10 umbilical cord blood samples conducted by AXYS Analytical Services (Sydney, BC) and Flett Research Ltd. (Winnipeg, MB).