C’est toujours avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à une salle pleine
de professionnels de la santé désireux d’en savoir plus sur les récentes
recherches effectuées par Natural Source International dans la lignées des
travaux de Mirko Beljanski.  Ce plaisir m’a été récemment donné en Suisse,
où je partageais la conférence avec le Dr Eric Kienner. L’audience, qui
appréciait manifestement la qualité des recherches récemment développées et
des publications  venant les confirmer, était extremment receptive et posait
toutes sortes de bonnes questions.

Cet enthousiasme faisait un contraste saisissant avec l’information tombée
recemment sur “60 minutes” un magazine télvisé extremment regardé aux Etats
Unis, où une fraude massive venait d’être dénoncée à propos d’un essai clinique conduit à DUKE UNIVERSITY.  Cet essai clinique, conduit au frais
des contribuables américains sur les quatre dernières années, avait pour
objet de tester le profile génétique de patients atteints de cancer, et
d’adapter en fonction de leurs profiles les protocoles de chimiotherapie.
L’idée aurait pu être intéressante, mais il s’est avéré que c’était une
imposture et maintenant l’université de DUKE, et certains de ses médecins,
sont poursuivis en justice.

Il est donc à craindre que l’on ne voit aucun progrès de si tôt dans la
personnalisation des traitements officiels du cancer.  Chimiotherapie
“randomisée” (c’est à dire à l’opposé de personnalisé), et radiotherapie
sans protection resteront “the gold standard”, la “règle d’or”, alors que,
manifestement, le public est à la recherche de formules douces,
respectueuses, offrant une synergie d’action avec les traitements
classiques, et soutenues par des publications de qualité.

Sylvie Beljanski