Chers Amis Internautes,

Recevez toutes et tous mes meilleurs voeux pour l’année 2012.

Pour ma famille, l’année 2011 s’est bien terminée.  En effet, la Cour d’Appel Administrative de Paris vient de mettre fin à 15 ans de procédure fiscale invraisemblable: sans en apporter le moindre début de preuve, l’administration fiscale  avait accusé mon père, Mirko Beljanski, d’avoir dirigé une entreprise à l’étranger et d’avoir perçu des sommes mirifiques. Mon père décédé, l’administration fiscale avait ensuite reporté son acharnement sur ma mère.  Pendant 15 ans, l’administration s’est refusée à justifier le fondement de l’imposition, mais des huissiers sont venus à plusieurs reprises casser la porte de l’appartement, lister tous les meubles (saisie conservatoire), saisi la retraite de ma mère.

Monique et Mirko Beljanski, Beljanski Foundation®

En deux lignes ( l’admistration n’a pas rapporté la preuve du bien-fondé des redressements) la Cour d’Appel Administrative de Paris a balayé quinze ans de cauchemar.

Cet arrêt est le pendant de la décision de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (en 2002) et met fin à tout l’acharnement judiciaire dont Mirko et Monique Beljanski ont fait l’objet jusqu’au mois dernier.
Finalement, je vais commencer à croire en la justice de mon pays!

Et sur cette note d’optimisme, je vous souhaite une bonne année  2012. Qu’elle vous apporte Santé et Sérénité.

Sylvie Beljanski.