par Sylvie Beljanski

Vaccin contre la grippe

needle-row J’ai publié à plusieurs reprises sur les vaccins et leurs conséquences chez les enfants – dont le système immunitaire n’est pas encore à maturité, ainsi que sur l’inquiétante augmentation d’aluminium (un composant utilisé pour prolonger la conservation du vaccin) circulant dans notre organisme, comme étant deux liens possibles avec l’autisme.

Les organisations pharmaceutiques et les établissements médicaux nient depuis des années un possible lien entre la vaccination à l’autisme, mais ne proposent pas d’explication sérieuse quant à l’augmentation considérable du nombre d’enfants handicapés (1 enfant sur 2.000 ont été diagnostiqués avec autisme dans les années 1970-80 contre 1 sur 150 de nos jours).

La branche Américaine de l’Alliance pour la Santé Naturelle (ANH USA), une organisation internationale qui encourage les traitements naturels, relate dans son dernier rapport que selon une étude récente, le cerveau des enfants autistes contiendrait dix fois plus d’aluminium que celui d’un adulte en bonne santé.

ANH USA s’est opposée a tout projet de loi visant à rendre obligatoires certains vaccins, et ce dans plus de deux douzaines d’états américains.

Je soutiens pleinement cette initiative.

Cette année encore, je vais refuser toute proposition de vaccin contre la grippe – même gratuit (allons, vous n’imaginez tout de même pas que les compagnies pharmaceutiques ont de soudains accès de générosité ?) et je choisirai à la place de prendre du Pao pereira pour stimuler mon système immunitaire.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Recevez la newsletter