par Sylvie Beljanski

Le Rauwolfia vomitoria

Rauwolfia Vomitoria

Medicinal Plants in tropical Countries - Rauwolfia Vomitoria 1

Source: Medicinal Plants in tropical Countries – Ed Thieme

Le nom générique Rauwolfia, rend hommage à un médecin allemand du 16ème siècle, Leonhart Rauvolf, qui a voyagé à travers le monde afin de collecter des plantes médicinales. L’épithète spécifique vomitoria fait référence aux propriétés purgatives et émétiques de l’écorce.

Le Rauwolfia vomitoria appartient à la famille des Apocynacées. C’est un arbuste pouvant atteindre 8m de haut. La racine, l’écorce de racine, les feuilles et l’écorce du tronc sont les parties les plus couramment utilisées pour la fabrication traditionnelle de remèdes à base de plantes. Chaque année, la récolte est effectuée de façon respectueuse de l’écologie.

Rauwolfia Vomitoria - Mirko Beljanski

Source: Medicinal Plants in tropical Countries – ed Thieme

 

La science moderne a étudié les composés phytochimiques du Rauwolfia depuis le milieu du 20e siècle. Le principal alcaloïde présent dans le Rauwolfia est appelé réserpine et a été découvert en 1952 par les scientifiques Schiller et Muller du CIB Pharmaceuticals en Suisse. La réserpine est couramment utilisée comme marqueur pour identifier le Rauwolfia.

Selon Okpako (1991), la réserpine est un composant majeur des médicaments anti-hypertenseurs. Administré par voie orale, les comprimés de réserpine sont utilisés pour traiter les symptômes de l’hypertension artérielle (1) et les maladies psychotiques comme la schizophrénie. La réserpine permet de diminuer la pression artérielle en abaissant le taux de certains produits chimiques dans le sang et en relaxant et élargissant les vaisseaux sanguins. Parmi les effets secondaires potentiellement graves de ce médicament, on note des mouvements incontrôlables des jambes, bras ou mains, un rythme cardiaque irrégulier, ou une insuffisance cardiaque (2). Les symptômes de l’insuffisance cardiaque comprennent : gain de poids soudain d’au moins 2,3 kg, douleur thoracique ou gonflement des jambes et des chevilles.

Mirko Beljanski, PhD. et le Rauwolfia Vomitoria

Mirko Beljanski - rauwolfia vomitoria

Mirko Beljanski ©The Beljanski Foundation, Inc.

Mirko Beljanski (1923-1998), biochimiste et biologiste, qui a passé sa carrière professionnelle à l’Institut Pasteur à Paris, a étudié les causes et les mécanismes de l’activation des gènes, de la division cellulaire et du développement tissulaire dans les deux états normaux et malins.

Il a créé un test :  » Oncotest « , qui lui a permis d’identifier le potentiel cancérogène de différentes molécules souvent présentes dans notre environnement quotidien (3).

Utilisant son Oncotest, il s’est concentré sur un alcaloïde secondaire présent dans le Rauwolfia vomitoria : l’alstonine, qui a été isolé et étudié depuis 1952 (4). Beljanski a mis au point un extrait de Rauwolfia vomitoria standardisé en alstonine, mais dépourvu de réserpine. Il constata  qu’une fois la réserpine retirée de l’extrait de Rauwolfia, l’extrait n’avait plus d’effet toxique ni hypertenseur, mais un effet sélectif sur les cellules cancéreuses (5). L’alstonine est tellement spécifique aux cellules cancéreuses que Beljanski l’a utilisée comme un agent de diagnostique destiné à la détection sélective des tumeurs en cytogénétique. L’agent de diagnostique a des applications dans les diagnostiques préopératoires et postopératoires. L’invention de Mirko Beljanski a été reconnue et brevetée (6).

Des études de toxicité ont été effectuées et ont confirmé l’innocuité du Rovol V, et des recherches récentes ont souligné ses effets bénéfiques.

Les effets bénéfiques du Rauwolfia Vomitoria.

prostate rovolA Columbia University (New York), des souris ayant subi une xénogreffe avec des cellules LNCaP (cancer de la prostate) ont été traitées soit avec l’extrait de Rauwolfia vomitoria soit avec un Placebo. La croissance de ces cellules a été mesurée 5 semaines plus tard.

Les volumes des tumeurs ont été réduits de 60%, 70% et 58% pour les groupes ayant reçu respectivement 75, 37,5 ou 7,5 mg/kg de Rauwolfia, (test de Kruskal-Wallis, p <0,001). L’étude conclut que cet extrait de Rauwolfia vomitoria supprime de manière significative la croissance et la progression du cycle cellulaire des cellules LNCaP, in vitro et in vivo (7).

Kansas University Medical Center a également démontré que cet extrait spécifique de Rauwolfia vomitoria était efficace contre les cellules du cancer de l’ovaire, qu’il soit utilisé seul ou en combinaison avec le Carboplatine. L’utilisation en combinaison diminue la taille des tumeurs chez l’animal de 87 à 90%. Ces résultats impressionnants montrent qu’en présence de Rauwolfia vomitoria, la résistance des cellules tumorales aux médicaments est surmontée et l’activité du Carboplatine est rétablie. Les auteurs concluent que “le Rauwolfia vomitoria a une activité anti-tumorale puissante utilisé seul, ou en combinaison pour améliorer de façon significative l’effet du Carboplatine contre le cancer de l’ovaire. » (8)

References

(1) www.wisegeek.com/what-is-blood-pressure.html

(2) http://www.wisegeek.com/what-is-heart-failure.htm

(3) Bader, F. (1952) Isolation of alstonine from African species of Rauwolfia. Helvetica Chim Acta: 271-276

(4) M. BELJANSKI: “Oncotest: dépistage des potentiels cancérogènes et spécifiquement anti-cancéreux. Conceptions et perspectives nouvelles en cancérologie“. Environnement et nouvelle médecine. n°2, 1982, pp. 18-23.

(5) M. BELJANSKI, S. CROCHET “The selective anticancer agents PB-100 and BG-8 are active against human melanoma cells, but do not affect non malignant fibroblasts”. International Journal of Oncology 8:1143-1148, 1996.

(6) “Cytodiagnostic method using alstonine as a selective marker, and diagnostic kit containing marker”, patent US 5567593 A http://www.google.com/patents/US5567593

(7) “Anti-prostate cancer activity of B-carboline alkaloid enriched extract from Rauwolfia vomitoria” by D.L. Bemis, J.L. Capodice, P. Gorroochurn, A.E. Katz and R. Buttyan – International Journal of Oncology 29: 1065-1073- July 2006 http://beljanski.com/engl/beljanski/BemisAntiProstateRauwolfiacopy.pdf

(8) Antitumor Activities of Rauwolfia Vomitoria Extract and Potentiation of Carboplatin Effects Against Ovarian Cancer” Jun Yu, PhD, Yan Ma, PhD, Jeanne Drisko, MD, Qi Chen, PhD. -November 2013 http://beljanski.com/engl/wp-content/uploads/Rauwolfia-and-ovarian-cancer-Kansas.pdf

2 Commentaires

  1. koffi nellyze koffi nellyze
    14 janvier 2019    

    le rauwolfia peut etre utilisé contre le cancer du col de luterus pour une femme du 3ième age sous traitement de ma chimio

    • Sylvie Sylvie
      15 avril 2019    

      Bonjour,
      Je vous remercie de votre message, je ne suis pas médecin et ne connais pas les détails de votre dossier médical, aussi je ne peux hélas pas vous conseiller.

      Cependant vous pouvez contacter le service des ventes de Natural Source International soit par téléphone au 001 212 308 7066 – ou écrire à info@natural-source.com– ou utiliser la page « contact » sur le site internet http://www.natural-source.com, en indiquant précisément votre nom, téléphone et adresse complète.

      L’équipe de Natural Source International, Ltd. vous mettra en relation avec un professionnel de la santé dans votre région qui sera à même de répondre à vos questions.

      Bien à vous,
      Sylvie Beljanski

No Pings Yet

  1. L’histoire Beljanski racontée en EspagnolSylvie Beljanski, Le Blog on 13 juin 2014 at 10 h 38 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Recevez la newsletter