par Sylvie Beljanski

Marie Curie

Marie curie

Le 7 novembre dernier sonnait le 84ème anniversaire de la mort de Marie Curie. Cette femme courageuse est connue pour ses grandes découvertes sur la radioactivité et pour avoir été la première femme à gagner un Prix Nobel pour ses recherches.

Née à Varsovie en 1867, elle perd très jeune sa sœur puis sa mère et se réfugie dans ses études. Elle obtient alors une bourse qui lui permet de venir étudier en France, où elle décroche haut la main sa licence de physique puis de mathématiques, avant d’intégrer un laboratoire de recherche en physique et de décrocher son agrégation dans ce domaine. Elle s’intéresse à la radioactivité dont elle fait le sujet de sa thèse, sur laquelle elle travaille avec Pierre Curie son époux. C’est grâce à cette étude des rayonnements produits par l’uranium qu’elle, son mari et Henri Becquerel reçoivent le Prix Nobel de physique en 1903. Après la mort de Pierre Curie en 1906, elle reprend le poste de professeur qu’avait son mari à la Sorbonne et se voit décerner en 1911 un second Prix Nobel, de chimie cette fois-ci.

Pendant 20 ans, elle continue d’étudier la radioactivité au sein de son Institut du Radium, mis sur pied spécialement pour ses travaux par la Sorbonne et l’Institut Pasteur.

Mais, parce qu’elle est constamment exposée à la radioactivité, elle finit par contracter une leucémie radio-induite qui lui déclenche une anémie aplasique. Cette maladie de la moelle osseuse l’emporte le 4 juillet 1934.

On ne peut que regretter le fait qu’elle n’ait pas pu connaître les recherches et produits du Professeur Mirko Beljanski…

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Recevez la newsletter