par Sylvie Beljanski

Dr Ménat : Révisez votre copie sur les ARN fragments méthode Beljanski !

Cher Dr Eric Ménat, vous auriez dû vérifier les faits scientifiques que vous énoncez dans votre dernier article intitulé « Cancer : voici comment devenir acteur de son traitement » paru dans le dernier numéro de la revue Santé, Corps et Esprit.1 En effet, soulevant l’importance de soutenir l’immunité des malades sous chimiothérapie, vous citez les recherches de mon père, Mirko Beljanski, mais c’est malheureusement pour promouvoir des produits de contrefaçon à base d’ARN fragments de levure, dont l’efficacité est contestable.

Je tiens à vous rappeler les faits scientifiques que vous semblez avoir ignorés : les ARN fragments, sur lesquels mon père a basé ses recherches, ne sont pas constitués de levures mais d’une variété de bactéries non pathogènes Escherichia coli K-12. Ils ont d’ailleurs fait l’objet d’un essai clinique réalisé par le CTCA (Cancer Treatment Centers of America) qui les a également comparés aux ARN fragments à base de levure, que l’on retrouve parfois sur le marché, car beaucoup moins chers à fabriquer.

Les résultats obtenus sont les suivants : les patients ayant reçus des fragments d’ARN méthode Beljanski voient leur nombre de plaquettes augmenter après chaque prise (figure 1) contrairement aux fragments d’ARN à base de levure (Figure 2) :

Les fragments ARN de Beljanski vs les fragments ARN de levure

Les fragments d’ARN de Beljanski vs les fragments d’ARN de levure

 Pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage, sachez que les résultats complets de l’essai clinique avec les ARN fragments de Beljanski ont été publiés dans le journal Biomed Central Cancer (Levin et al., BMC Cancer 2010, 10: 565), et sont disponibles sur www.beljanski.org

Ne vous y trompez pas, le choix des levures est un choix mercantile (le coût des levures est bon marché contrairement à celui des bactéries E. coli K-12, hôte normal de l’intestin humain) et de plus très éloigné de la réalité physiologique humaine, et contrairement aux ARN-fragments E. coli K-12 de Beljanski, aucune étude sérieuse de toxicité n’a été réalisée sur les ARN de levures. Enfin leur efficacité est contestable.


RÉFÉRENCE

1- Dr Eric Ménat « Cancer : voici comment devenir acteur de son traitement » revue Santé, Corps et Esprit. Numéro 10 – Avril 2017

 

1 Commentaire

  1. 25 mars 2018    

    Autant que possible dans ce monde mercantile il faut dire toute la vérité en matière de santé et respecter ceux qui ont cherché et découvert, et non les imitateurs bricoleurs qui veulent faire leurs choux gras. Je respecte le Dr MENAT à cette seule condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Recevez la newsletter